Un chat de rue avec un strabisme trouve quelqu’un qu’il aime et ne veut pas le laisser partir

Un chat noir errait dans une colonie de chats sauvages dans New York. Des sauveteurs locaux ont remarqué qu’il avait sûrement appartenu à quelqu’un avant et qu’il avait besoin.

Little Wanderers, un groupe de secours de NYC, l’a pris et placé dans une famille d’accueil. Il était complètement congestionné, avait une forte fièvre, de sévères problèmes dentaires et était en mauvaise santé. Ils l’ont appelé Spike. Une fois dans la famille d’accueil ils ont réalisés qu’il avait besoin de plus d’aide que prévu.

Il était terrifié, sifflant et tapant et a même tenté de s’échapper plusieurs fois. Adrienne, une volontaire d’accueil basée à Philadelphie, qui avait de l’expérience pour sociabiliser avec les chats adultes, a offert son aide.

Elle l’a ramené chez elle, et le chat terrifié s’est recroquevillé dans un coin et ne la laissait pas s’approcher. « Il était triste et apeuré et ne voulait pas être touché, » a confié Adrienne à Love Meow.

« Je pouvais passer une heure juste à essayer de le laisser poser ma main près de lui cinq minutes. On a fait ça plusieurs fois, chaque jour. Au bout d’un moment il m’a laissé le caresser, mais chaque jour était comme repartir de zéro de nouveau. »

Malgré ce défi, elle gardait espoir qu’un jour elle puisse l’approcher. Alors que le chat qui louchait faisait lentement des progrès, Adrienne a remarqué que Spike commençait à s’intéresser à ses autres chats résidents.

Au bout de trois semaines, Adrienne a décidé d’essayer quelque chose de différent, le laisser déambuler dans son sous-sol dans l’espoir que ça le tranquillise et lui fasse gagner sa confiance.

« Après quelques jours il a commencé à sortir plus souvent. Il aimait clairement être entouré d’autres chats. Je pense que pour lui c’est la meilleure solution, vivre à l’intérieur, mais toujours avoir une sorte de colonie. »

Même s’il adorait les autres chats, il gardait ses distances de sa mère d’accueil. Adrienne essayait d’utiliser de la nourriture et des friandises pour créer un lien avec lui.

« Un jour, il est sorti de nulle part et a sauté sur le repose-pied devant moi pour être caressé. C’était comme si une barrière avait sauté et que maintenant il m’aimait, » a ajouté Adrienne.

« Un mois plus tard, il a sauté sur ma poitrine alors que j’étais allongée et il s’est transformé en vrai pot de colle. »

« Même si nous ne sommes pas 100% de la raison de son strabisme, mon vétérinaire est d’accord avec moi sur le fait que ce soit dû à une sorte de traumatisme, et que ce traumatisme a non seulement causé des dommages physiques mais aussi neurologiques, » a dit Adrienne a Love Meow. « A cause de cela, beaucoup de choses lui font peur. »

Spike est passé d’un chat terrifié et en colère à un nounours tout câlin, qui dors maintenant régulièrement dans les bras d’Adrienne.

« Aussi câlin qu’il soit devenu, ça doit toujours être selon ses conditions. »

A la base, Adrienne prévoyait d’accueillir Spike jusqu’à qu’ils puissent lui trouver une bonne maison. « Il a bien trop de manies et de particularités. Je savais que lui trouver la bonne maison allait être difficile. »

Après avoir cherché et attendu pendant longtemps, Adrienne a réalisé qu’il avait en fait déjà trouvé la maison parfaite.

Sachant qu’il avait encore besoin de beaucoup de travail et qu’il s’était lié avec les autres chats résidents, Adrienne ne pouvait pas lui faire subir un nouveau changement.

« Il méritait d’être heureux et d’avoir de la stabilité. Donc vers la période de Noël, j’ai décidé de le garder pour toujours avec moi. »

Spike s’épanouit dans sa maison avec ses amis félins et sa maman humaine qui l’aime de tout son cœur.

Il continue de s’améliorer chaque jour.

« C’est un chat super doux qui adore sa vie, ses frères chats, la baie vitrée et traîner dehors sur le patio, mais il revient toujours dans le lit avec moi chaque nuit pour des câlins. »

La vie est belle maintenant !

Partage cette histoire avec tes amis. Suit Spike sur Instagram