L’importance de la socialisation pour votre chat

Un chaton privé de contacts répétés et agréables avec d’autres espèces que la sienne, ou qui grandit aux côtés d’une mère un peu sauvage, conserve pour le restant de ses jours la crainte de tout ce qui n’est pas « chat ». La période de familiarisation aux autres espèces est assez courte chez le chaton, elle s’étend approximativement de la deuxième à la septième semaine d’âge.

C’est ce temps qu’il faut mettre à profit pour manipuler le chaton, lui parler et le caresser, de préférence tous les jours et plusieurs fois par jour. Autant il est préférable de ne pas déranger une chatte durant les quinze jours qui suivent la mise bas, autant il est important, dès ce délai passé, de toucher les chatons, de les prendre, de leur parler et de jouer très souvent avec eux, afin qu’ils deviennent sociables et caressants.

L'importance de la socialisation pour votre chat
L’importance de la socialisation pour votre chat

Dès l’âge de cinq semaines, certains chatons manifestent une grande aversion pour ce qu’ils ne connaissent pas, feulant, crachant et se débattant si l’on tente de les toucher (il faut avouer que, du haut de leurs 500 grammes, ils sont souvent déjà très impressionnants !). Il est important d’insister alors (avec des contacts doux et agréables pour les chatons), afin de leur permettre de se socialiser (il est encore temps !).

Guillaume et Sophie ont ainsi intérêt à rendre de fréquentes visites à leur oncle et à passer beaucoup de temps avec les chatons s’ils veulent un chat qui apprécie et recherche les caresses. En effet, tout ce qu’il n’aura pas testé, goûté, expérimenté, vu, touché, entendu avant l’âge de sept semaines sera ensuite pour lui étrange, dangereux…

Le chaton sans contacts avec l’extérieur pourra toutefois s’habituer à un élément inconnu, mais il ne saura pas pour autant l’apprécier ou le rechercher, tout au plus le tolérera-t-il…Ainsi, s’il n’a pas côtoyé d’êtres humains, il peut devenir un animal apprivoisé, mais jamais un compagnon proche et affectueux.

L'importance de la socialisation pour votre chat
L’importance de la socialisation pour votre chat

C’est la différence fondamentale entre l’animal apprivoisé et l’animal socialisé : le premier parvient à tolérer le contact, le second y trouve réconfort et apaisement. Si un chat n’a jamais « appris » que les contacts pouvaient être source de plaisir, il est envahi par un profond malaise dès qu’il est pris dans les bras ou caressé. Si son maître fait preuve de beaucoup de patience, le chat parviendra peut-être avec le temps à apprécier les contacts (de cet humain-là uniquement).

La familiarisation des chats avec les humains est possible parce que ces animaux sont domestiqués depuis des millénaires. Chez les félins sauvages, l’absence de domestication se traduit par une incapacité à développer une vraie familiarisation avec l’espèce humaine. Tout au plus acquièrent-ils une habituation au contact avec un nombre limité de personnes.

Les chats de race bengale (race hybride) sont issus d’un croisement entre le chat léopard d’Asie (animal sauvage) et le chat domestique. Ils peuvent être apprivoisés mais ne deviennent jamais des chats domestiques, avec tous les dangers que cela représente (tolérance moindre au contact, agressivité plus importante, morsures très sévères…). Leur grande beauté ne doit pas faire oublier cette spécificité.

Alors que pensez-vous? Partagez si vous trouvez l’article utile!