Au Japon, deux chats essayent de s’incruster dans un musée depuis des années (15 photos)

Que faites-vous après un échec ? Vous surmontez votre déception et essayez de plus belle. Deux fidèles amoureux de l’art ont tenté de s’introduire dans le Hiroshima Onomichi City Museum of Art depuis des ANNÉES maintenant, mais se sont constamment fait refoulés juste au moment d’entrer. Faites connaissance avec Ken Chan et Gosaku, le félin le plus persévérant.

Tout a débuté il y a quelques années quand le musée a entamé une exposition intitulée « Chats- l’exposition photographique Mitsuaki Iwago ». Quelques jours après l’ouverture de l’exposition un visiteur inhabituel est arrivé, offrant à l’événement la meilleure publicité qui soit. Pourtant, l’agent de sécurité lui a bloqué le passage à la porte d’entrée. En mars de l’année dernière, ce même chat noir du quartier est revenu. Mais cette fois il a amené avec lui un ami rouquin. Malheureusement, tous deux ont été forcés de rebrousser chemin.

Les deux chats ont probablement élu résidence à proximité du musée car ils ne cessent de revenir encore et encore. Au bout d’un moment, le staff a commencé à la prendre en photos, et a fait d’eux des célébrités d’internet.

Et même s’ils ne sont pas encore parvenus à leur fin, au moins ils reçoivent des câlins et des caresses des gardes en gants-blanc quand ceux-ci remettent les amoureux de l’art dehors.

Le Hiroshima Onomichi City Museum of Art passe le plus clair de son temps à empêcher des chats d’entrer.

Voici les deux coupables. Le noir, Et le rouquin.

Tout a débuté il y a quelques années quand le musée a entamé une exposition intitulée « Chats- l’exposition photographique Mitsuaki Iwago ».

Quelques jours après l’ouverture de l’exposition un visiteur inhabituel est arrivé, offrant à l’événement la meilleure publicité qui soit.

Pourtant, l’agent de sécurité lui a bloqué le passage à la porte d’entrée.

En mars de l’année dernière, ce même chat noir du quartier est revenu.

Mais cette fois il a amené avec lui un ami rouquin.

Malheureusement, tous deux ont été forcés de rebrousser chemin.

Les deux chats ont probablement élu résidence à proximité du musée car ils ne cessent de revenir encore et encore.

Et même s’ils ne sont pas encore parvenus à leur fin

Ils peuvent tout de même parfois avoir un aperçu des belles choses

Faire une pause dans leur tentative de rentrer

Le musée a même créé un produit dédié à ces amoureux de l’art à fourrure

Regardez le duo en action dans la vidéo ci-dessous :