Conseils et Traitements pour gérer les allergies aux chats

Les gens avec des allergies aux chats réagissent à des substances spécifiques que produisent les chats, comme la salive, des cellules de peau appelées phanères, où l’urine.

Les substances qui causent ces réactions sont appelées allergènes. Une allergie aux chats peut causer des symptômes qui vont de problèmes respiratoires bénins jusqu’à un syndrome mortel appelé anaphylaxie.

Ces allergies aux chats font partie des allergies les plus courantes. Selon une étude, environ 12% des américains sont allergiques aux chats, mais en Europe, ce chiffre s’élève jusqu’à environ 26%.

Quelques faits sur les allergies aux chats :

. La plupart des gens présentent des symptômes bénins ou modérés.

. Certaines personnes ayant des allergies peuvent vivre avec des chats.

. Les chercheurs ne comprennent pas encore totalement pourquoi certains développent des allergies aux chats et d’autres non.

Les symptômes

Les symptômes des allergies aux chats varient selon la protéine à laquelle la personne est allergique et leur exposition à cette protéine. Par exemple, de petits allènes des chats peuvent atterrir dans le nez ou les yeux de quelqu’un, causant des brûlures ou des démangeaisons.

Les symptômes les plus courants d’une allergie aux chats comprennent :

. Une crise d’asthme chez les personnes asthmatiques

. Des symptômes respiratoires comme tousser, éternuer, ou un nez pris

. Des yeux irrités ou rouges

. Une peau qui gratte

. Des rougeurs cutanées aux endroits où le corps a été en contact avec les allergènes du chat

Les gens avec une allergie aux chats ne développent que très rarement une violente réaction allergique appelée anaphylaxie. Une anaphylaxie rend la respiration difficile, peut faire baisser la pression sanguine à un niveau dangereux et déclencher un état de choc.

Une personne qui ressent des difficultés respiratoires ou se met à suffoquer suite à un contact avec un chat doit immédiatement chercher des soins d’urgence. L’anaphylaxie peut être une réaction mortelle.

Une personne allergique aux chats peut continuer à avoir ces symptômes même si le chat n’est plus présent. Cela s’explique car les phanères des chats ou autres allergènes peuvent se mettre sur le mobilier ou les tapis, rester sur des vêtements non lavés, et s’incruster sur du linge.  

Traitement

Les gens avec des allergies qui souhaitent vivre avec des chats ou rendre visite à des amis ayant des chats peuvent faire de nombreuses choses afin de gérer leurs symptômes. Les essayer peuvent aider à alléger la gravité des allergies.

Cela inclu :

. Parler à un docteur des traitements contre les allergies : les inhalateurs peuvent réduire le risque d’une crise d’asthme. Certains sprays nasaux peuvent aussi être utiles. Certaines personnes trouvent aussi que les antihistaminiques réduisent les symptômes.

. Penser aux injections contre les allergies : les injections, aussi appelées immunothérapie, désensibilise progressivement le système immunitaire à des allergènes en particulier. En exposant au fil du temps le corps à de faibles doses d’allergènes, ces injections peuvent réduire l’ampleur des réactions allergiques.

. Ne pas utiliser de tapis ou de moquette, vu qu’ils peuvent être truffés d’allergènes : des revêtements à poils courts peuvent aider réduire les symptômes dans les maisons utilisant de la moquette.

. Empêcher les animaux d’entrer dans certaines zones : cela inclu les chambres, rester hors des meubles et en dehors du lit.

. La toilette : faire toiletter son chat régulièrement et demander à quelqu’un n’étant pas allergique de le brosser.

. Utiliser l’air conditionné pour filtrer l’air : les purificateurs d’air HEPA peuvent contribuer à se débarrasser des allergènes.

. Passer l’aspirateur : utiliser un sac à microfiltre dans l’aspirateur afin d’empêcher les allergènes de revenir dans l’air.

. Eviter d’enlacer ou d’embrasser les chats : se laver les mains après les avoir caressé.

. Aspirer régulièrement les meubles et les tapis et passer la serpillère : si possible, avoir quelqu’un de non allergique pour effectuer ces tâches.

. Toujours avoir une dose d’épinéphrine : pour ceux ayant de graves réactions allergiques aux chats, discuter avec votre docteur de l’utilité d’avoir une seringue d’épinéphrine. Cela peut être utilisé pour traiter d’importantes réactions allergiques en cas de contacts imprévus avec des allergènes.

Aucun traitement spécifique et aucune stratégie de prévention ne peut garantir qu’une personne ne développera pas de réactions allergiques.

Pourquoi certains ont des allergies aux chats ?

Les allergies se développent quand le système immunitaire sur-réagit à de substances généralement inoffensives.

Le système immunitaire de la personne réagit à cette substance comme s’il s’agissait d’un virus, d’une bactérie ou d’une autre forme invasive. La plupart des gens réagissent en fait aux substances trouvées dans la sueur, la salive, ou les glandes anales du chat.

Ceux ayant de fortes réactions aux chats pensent être allergiques aux poils de chats. Cependant ce ne sont pas les poils qui causent la réaction allergique.

En fait, le problème réside dans d’autres substances, telles que les phanères de chat, l’urine, la salive, et d’autres substances qui peuvent s’attacher aux poils. Celles-ci contiennent des protéines qui peuvent être la cause des allergies.  

L’une des théories est que l’exposition aux animaux très tôt dans la vie d’une personne peut sensibiliser encore plus ceux ayant déjà une vulnérabilité aux allergies. Cela peut leur entraîner plus tard une allergie aux chats. Une étude datant de 2015 relie une exposition jeune aux animaux à des allergies une fois adulte.

D’autres recherches sont cependant arrivées à la conclusion inverse. Une exposition tôt aux animaux pourrait en fait diminuer le risque d’asthme et d’allergie. Cela signifie que le choix d’avoir un animal ou non dans la famille ne devrait pas être déterminé par la crainte de possible allergies.

Les gens ayant d’autres allergies sont plus enclins à avoir une allergie aux chats. Une allergie aux chiens est très similaire à une allergie aux chats. Les personnes étant allergiques aux vaches, aux cochons ou aux chevaux sont probablement aussi allergiques aux chats. Certains sont beaucoup plus sensibles aux phanères et autres substances d’animaux.

Comment savoir si vous êtes allergique aux chats ?

La plupart des gens suspectent une allergie aux chats en raison des symptômes subit en présence de chats. Les symptômes seuls, cependant, ne montrent pas à quelles protéines la personne est allergique. Des tests allergiques, comprenant des prises de sang et un test cutané, pourra déterminer si une personne à une allergie aux chats.  

Un teste cutané consiste à placer une petite particule d’allergène de chat en dessous de la peau, et d’attendre une réaction. Des prélèvements sanguins permettent de tester des substances immunes en particulier concernant les allergies aux chats ou d’autres allergies.

Connaître les protéines exactes auxquelles une personne est allergique aide à déterminer le traitement adapté. Certaines personnes ayant des allergies aux chats mais voulant continuer à vivre avec des chats devraient consulter un spécialiste.

Les allergies aux chats sur les enfants

Les bébés ne peuvent évidemment pas décrire leurs symptômes donc les allergies aux chats chez les enfants peuvent rester indétectées. Les bébés et les jeunes enfants qui sont souvent malades, ayant des difficultés à dormir, à respirer, développant des rougeurs, ou avec des problèmes respiratoires inexpliqués peuvent souffrir d’allergies.  

S’il y a des cats ou d’autres animaux dans la maison, il est bon d’aller consulter un allergologue pour des tests. D’autres allergènes dans le foyer, tel que des acariens ou des moisissures, peuvent être à l’origine de ces symptômes allergiques.

Pouvez-vous vivre avec un chat si vous êtes allergique ?

Le moyen le plus sûr de traiter les allergies aux chats est bien sûr d’éviter les maisons avec des chats et de trouver un nouveau foyer aux chats qui vivaient avec vous.  Pour ceux qui considère leurs animaux comme faisant partie de la famille, cela est impensable.

Selon la sévérité de l’allergie, il peut être possible de vivre avec un chat. Cela requiert un ensemble de traitements et un ménage stricte des poils de chats et autres particules. Connaître quelles protéines exactes causent la réaction allergique aide aussi les gens avec des allergies aux chats à décider de la meilleure façon de gérer leurs symptômes.

Les personnes avec un historique de réaction anaphylactiques ou de sévères crises d’asthmes en contact de chats ne devraient jamais vivre ou être entourés de chats. Ce type de réactions allergiques graves peuvent être mortelles.

En résumé

Les allergies aux chats peuvent être un inconvénient mineur tout comme un obstacle à une bonne santé. Il peut être possible de vivre avec des chats malgré une allergie, en allant voir un docteur pour évaluer les différents traitements possibles. Si les symptômes sont graves, prévenez vos proches de cette allergie avant de leur rendre visite, et évitez les maisons avec des chats.

Une allergie ne doit pas représenter une peine chronique, et il faut prendre des mesures préventives pour réduire les possibilités de réactions allergiques.